Blog du site www.atousante.com

Le blog du site AtouSante propose des informations en santé, droit du travail, droit social, droit disciplinaire et des actualités à propos des nouvelles technologies dans le monde du travail

mercredi 5 mai 2010

Prévention des infections nosocomiales : quelle tenue vestimentaire pour les soignants ?

Les soignants sont exposés à des risques chimiques mais également à des risques infectieux.
La tenue vestimentaire doit donc être adaptée.
Le CLIN du Sud-ouest, Centre de coordination de lutte contre les infections nosocomiales a réalisé un document intéressant, qui propose également une grille d’évaluation pour la tenue du personnel soignant en service de soins.

Afin de contribuer à la prévention des infections nosocomiales, les CLIN ont pour mission d’étudier les tenues vestimentaires des personnels hospitaliers.

Les tenues standards des soignants comportent une tunique et un pantalon, ou bien une blouse. La tunique, la blouse doivent être à manche courte, le pantalon sur élastique. Des boutons-pression assurent la fermeture du vêtement. Les poches sont en nombre limité, plaquées pour éviter de les accrocher.
Le mélange polyester coton (65%-35%) est le textile à privilégier pour les vêtements hospitaliers. Il présente, entre autre, une moindre adhérence aux micro-organisme que le coton seul.
Différents tissages sont possibles ( armure toile, armure sergé, armure satin).
De nouveaux textiles sont disponibles, par exemple le polyester texturé : filament classique enrobé de microfilaments.
Il existe dans certains établissements des distributeurs automatiques de vêtements.
Il faut au moins 6 à 11 tenues pour un soignant puisqu'il doit en changer au moins chaque jour.
Les chaussures doivent être fermées sur le dessus et au bout.
Lorsque le soignant prend un repas, il doit remplacer sa tenue professionnelle par une tenue de ville.
Les cheveux doivent être courts ou relevés, les ongles courts et sans vernis, les bijoux sont un réservoir de germe : des prélèvements bactériologiques ont récemment été réalisés chez des soignants porteurs de piercings.

Infections nosocomiales et responsabilité.