Blog du site www.atousante.com

Le blog du site AtouSante propose des informations en santé, droit du travail, droit social, droit disciplinaire et des actualités à propos des nouvelles technologies dans le monde du travail

mercredi 21 mars 2012

Le BYOD, Bring your own device,pose des problèmes de sécurité informatique dans les entreprises…

BYOD signifie "apporter votre propre appareil au bureau", c'est que l'on désigne également par la consumérisation de l’informatique. Ce n’est pas uniquement le désir de la génération Y, ce n’est pas un caprice d’enfant gâté…
De nombreux salariés souhaitent pouvoir travailler dans l’entreprise avec leur propre smartphone, leur propre tablette.
Le collaborateur achète ce qu’il veut comme smartphone, tablette, à ses frais, paye les forfaits, choisit lui-même les logiciels de sécurité etc et peut se connecter au réseau de l’entreprise, partout et à toute heure.
La productivité serait plus élevée parce que les salariés ont leurs propres applications qu’ils maîtrisent parfaitement et qui les aident dans leur travail. L'entreprise apprécie que le salarié soit toujours connecté.
Bien sûr connecter tous ces appareils au réseau intranet de l’entreprise pose des problèmes : comment s’assurer que les tablettes et smartphones répondent aux questions de sécurité et de confidentialité de l’entreprise ? Néanmoins les services RH et les services informatiques doivent s’adapter à cette nouvelle tendance .
Dans les pays anglo-saxons, le phénomène du BYOD est différent : c’est l’entreprise qui remet aux salariés de l’entreprises des ordinateurs portables, des smartphones avec abonnement et des tablettes qui peuvent être utilisés à la fois dans le domaine privé et le domaine professionnel. L’entreprise configure les terminaux et assure le support technique. Le BYOD est donc plus encadré et les risques mieux maîtrisés pour les données de l'entreprise.

Vous pouvez lire également les articles suivants :


jeudi 15 mars 2012

Un salarié peut prendre un congé pour créer ou reprendre une entreprise

Tout salarié qui veut créer ou reprendre une entreprise peut bénéficier d'un congé qui lui permet de suspendre son contrat de travail. Mais ce salarié reste à l'effectif de son entreprise, par conséquent, à la fin de son congé, s'il le souhaite, il peut retrouver son poste de travail antérieur.
Dans le cadre de ce congé le salarié peut également choisir de continuer à travailler dans l'entreprise, mais à temps partiel.

Pour bénéficier de ce congé pour créer ou reprendre une entreprise, le salarié doit avoir au moins 24 mois d'ancienneté dans son entreprise et faire une demande 2 mois à l'avance à son employeur, au moyen d'une lettre recommandée avec accusé de réception.
Dans une entreprise de moins de 200 salariés, l'employeur peut refuser ce congé pour création ou reprise d'entreprise, s'il estime que le départ de ce salarié est préjudiciable pour l'entreprise.

Congé pour créer ou reprendre une entreprise

lundi 12 mars 2012

Quels sont les usages d'internet dans les entreprises de moins de 50 salariés ?

Selon les résultats de l'étude réalisée par Opinionway pour la CGPME, Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises, seulement 74% des entreprises de moins de 50 salariés disposent d'une connexion à internet et 25 % des petites et moyennes entreprises ont crée un site internet.
De nombreuses PME ne voient pas l'utilité d'être présentes sur la toile et la majorité d'entre elles utilisent internet avant tout pour s'informer et non pas pour être visibles.
Selon cette étude conduite auprès de plus de 800 PME, usages d'internet dans les PME :
  • 51% : s'informer
  • 38% : utiliser la messagerie
  • 30% administration en ligne
  • 11% achats en ligne
  • 9% : banque
  • 9% : gestion d'un site internet
  • 7% : télétransmission
  • 6% : réseau social d'entreprise
  • 4% : vente en ligne
  • 3% : appels d'offres

Vous pouvez lire également les articles suivants :