Blog du site www.atousante.com

Le blog du site AtouSante propose des informations en santé, droit du travail, droit social, droit disciplinaire et des actualités à propos des nouvelles technologies dans le monde du travail

samedi 31 octobre 2009

Un antécédent de maladie de Hodgkin est-il une contre-indication au travail dans un pressing ? avis d'un médecin spécialiste en toxicologie


vendredi 30 octobre 2009

Où et à quel prix passer des tests psychotechniques en région lyonnaise ?

Les tests psychotechniques sont exigés pour l'obtention du permis cariste mais également pour tout conducteur de véhicule qui, suite à un solde de points nul, doit repasser son permis de conduire. Dans ce cas, les résultats des tests sont présentés aux médecins des commissions médicales des permis de conduire.

Les prix ont été obtenus auprès des centres qui font passer les tests psychotechniques le 16 octobre 2009 sur simple appel téléphonique.

ABAC CONSEIL
Siège : 20 boulevard Molière 30133 Les Angles
Interventions :
CCSP, 208, avenue des Frères Lumières, 69 008
LyonHôtel Campanile, 20, rue Maryse Bastié, 69 500 Bron
Tel/fax 04 90 14 50 10
110 €

ABPSYS-Conseil-Formation
Monsieur Jean-Louis Peyrol
72, rue de la colombe,
69520 Grigny
Intervention : Automobile-club du Rhône
Tel : 04 77 01 01 26 Tel 06 99 27 95 95
jean-louis.peyrol@wanadoo.fr
100 €

ACCA
  • 246, cours Lafayette
    69003 Lyon
    Tel 04 72 34 43 20
    80 €

  • Maison de la formation
    267, boulevard Gambetta
    69400 Villefranche sur Saône
    110 €

  • 18, rue Henry Neuville
    69 700 Givors
    125 €

  • Villeurbanne
    90 €

APAVE
33, rue du Docteur Georges Levy
Bâtiment 21.2 – BP 60
69632 Venissieux Cedex
Tel : 04 72 78 84 36
120 €

Automobile Club Action +
18, quai Jean Moulin
69 002 Lyon
Tel 04 78 42 51 01
110 €, 85 € pour les adhérents

Amira formation
3, rue de la Vanoise
Parc des Corbèges
69 660 Corbas
Tel : 04 76 97 32 68
95 €

CESR
Aéroport de Bron
Tel : 04 72 14 98 95
140 €

Socotec ( = Logistem)
Z-A Les Taillis, impasse du Rhône
69 960 Corbas
Tel : 04 72 21 85 85
115 €

N.C.F Formation
24, rue des Girondins
69 007 Lyon
Tel : 04 78 00 68 10
commercial@groupe-ncf.com
100 €

Dekra Industrial (Norisko)
36, avenue Jean Mermoz
BP 812
69355 Lyon cédex 08
Tel : 04 72 78 44 88
110 € exclusivement en espèces ( ce point a été spontanément précisé par la standardiste )

R.H conseil,
Monsieur Michel Bouly
144, chemin des carrières
69 250 Curis au Mont d'Or
Interventions : Saint-Priest, Villefranche sur Saône.
Tel : 04 72 08 92 02 Tel 06 99 61 40 89
michel.bouly@libertysurf.fr
100 €

SELOG
155, rue Pierre Corneille
69 003 Lyon
Tel : 04 72 60 07 13
100 €

SNCF Centre de Lyon
15, rue Claudius Collonges
69 286 Lyon Cedex
04 72 40 15 55

Bagnoli Céline, psychologue
10, bis rue Frédéric Mistral
69 003 Lyon
Tel : 06 18 05 11 60

FPSR, Marcel Doret
Siège : 1, rue Salteur, 73 000 Chambéry
Intervention : Bron, Maison des jeunes, place Gaillard Romanet
Tel : 04 79 33 71 64 Tel : 06 74 83 88 03

Ecole de conduite de Saint-Priest
5, rue de l'industrie
69800 Saint-Priest
Tel : 04 78 20 90 89
N° vert appel gratuit : 08 00 88 11 93

lundi 26 octobre 2009

Questionnaire préalable à la vaccination contre la grippe A/(H1N1)v d'un adulte de 18 ans et plus

Les directions des établissements de santé ont reçu un questionnaire à faire remplir aux salariés qui vont se faire vacciner contre la grippe A (H1N1).
Toute personne qui souhaite se faire vacciner doit remplir ce questionnaire, après avoir pris connaissance de la notice d'information du vaccin.
La notice du vaccin Pandemrix est disponible, elle comporte 6 pages.
Le médecin responsable de la vaccination prendra connnaissance des réponses au questionnaire et portera sur ce formulaire sa décision médicale, de vacciner ou non la personne.

Questionnaire

Nom, prénom, date de naissance du candidat à la vaccination.

Il faut répondre par oui ou par non à toutes les questions suivante

  • 1 - Avez-vous reçu un vaccin contre la grippe saisonnière au cours des 3 dernières semaines ?

  • 2 - Avez-vous eu une réaction grave lors d'une vaccination ou fait l'objet d'une contre-indication à une vaccination ?

  • 3 - Avez-vous eu une allergie aux protéines de l'oeuf ou de poulet à l'ovalbuline ou à certains médicaments ( ne pas signaler les intolérances digestives à la consommation d'oeufs ou de viande de poulet) ?

  • 4 - Avez-vous actuellement de la fièvre ?

  • 5 - Etes-vous actuellement malade ou avez-vous été récemment malade ? ( ne pas signaler les affectons courantes : rhume, eczéma, ...mais n'oubliez pas de signaler une grippe ou une suspicion de grippe) ?

  • 6 - Avez-vous fait ou faites-vous l'objet d'un suivi médical particulier ?

  • 7 - Avez-vous pris un traitement pendant plus de 30 jours ces 6 derniers mois ( en dehors d'une contraception ) ?

  • 8 - Pour les femmes, êtes-vous enceinte ou pensez-vous être enceinte ?

Le médecin doit ensuite faire figurer sur ce formulaire, son nom, sa signature, la date et la décision médicale.


Le patient doit cocher ensuite les cases

  • Je reconnais avoir reçu les informations, compris les termes de ce questionnaire et y avoir répondu en toute sincérité
    (cochez la case si votre réponse est oui);

  • Je souhaite être vacciné
    (cochez la case si votre réponse est oui).

  • Je ne souhaite pas être vacciné
    (cochez la case si votre réponse est oui).


Date et signature du patient

Intitulé de l'établissement, nom du vaccin, N° du lot du vaccin

Document original du questionnaire

vendredi 23 octobre 2009

Une hospitalisation dans le cadre d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle dispense du règlement du forfait hospitalier

Le forfait hospitalier

C'est la somme que doit normalement verser un assuré pour chaque journée passée à l’hôpital pour participer aux frais hôteliers. Il n’est pas remboursé par la Sécurité sociale puisqu’il recouvre des prestations non médicales. Il fait partie des garanties de base de nombreuses assurances complémentaires. Certaines mutuelles ne remboursent ce forfait hospitalier que durant 90 jours. Il faut donc être vigilant lors de la souscription d’un contrat auprès d’une complémentaire santé.

Personnes exonérées du règlement du forfait hospitalier

Le forfait hospitalier est actuellement de 16 € pour un séjour dans un hôpital ou une clinique et de 12 € dans un service psychiatrique.
Le gouvernement a prévu de relever le montant du forfait hospitalier à 18 €.

jeudi 22 octobre 2009

Que dit la notice du vaccin Pandemrix, vaccin contre la grippe A (H1N1) ?

Le document original est disponible sur le site emea.eu, page 34 à 40.
Cette notice doit être lue puis conservée par la personne qui reçoit le vaccin.
Pandemrix est un vaccin destiné à prévenir la grippe pandémique.

Quand une personne reçoit le vaccin, le système de défense de son organisme met en œuvre sa propre protection en produisant des anticorps contre la maladie.

Les personnes qui ont déjà présenté une réaction allergique soudaine, menaçant le pronostic vital aux produits suivants, ne doivent pas recevoir Pandemrix

Allergie à un composant de Pandemrix
Substance active
Virus de la grippe fragmenté inactivé, contenant l’antigène cultivé sur œuf analogue à A/california 7/2009 (H1N1)v-souche analogue (X-179A) 3,75 microgrammes d’hémagglutinine par dose de 0,5 ml

Adjuvant
Adjuvant AS03 destiné à induire une meilleure réponse immunitaire.
Cet adjuvant AS03 contient du squalène ( 10,63 milligrammes)
Du DL-alpha tocophérol (11,86 milligrammes)
Du polysorbate 80 (4,86 milligrammes)

Autres composants
Polysorbate 80
Octoxinol 10
Thiomersal ( conservateur)
Chlorure de sodium
Phosphate disodique anhydre
Phosphate monopotassique
Chlorure de potassium
Chlorure de magnésium
Eau pour préparations injectables

Autres composants pouvant être présents à l’état de trace dans le vaccin
Œuf et protéines de poulet
Ovalbumine
Formaldéhyde
Sulfate de gentamicine ( antibiotique)
Désoxycholate de sodium

Les signes d’une réaction allergique peuvent être une éruption cutanée avec démangeaisons, des difficultés respiratoires, un gonflement du visage, ou de la langue.


Les personnes suivantes doivent faire attention avec Pandemrix
Les personnes qui ont eu une réaction allergique
avec l’un des composants du vaccin, mais cette réaction n'a pas menacé le pornostic vital.

Une infection sévère avec fièvre supérieure à 38° conduira à reporter la vaccination, jusqu’à ce que l’infection soit guérie.
Une infection bénigne telle qu’un rhume ne devrait pas poser de problème mais le médecin doit être informé.

Les personnes qui envisagent de faire des examens sanguins pour savoir si elles sont infectés par un virus doivent savoir que les résultats de ces tests peuvent être faussés par le vaccin Pandemrix, au moins durant les premières semaines qui suivent l’injection.

Les personnes qui saignent facilement, ont facilement des bleus, des hématomes, doivent avertir le médecin ou l’infirmier qui vaccine.

En cas d’utilisation d’autres médicaments, même ceux obtenus sans ordonnance, il faut avertir le médecin.

Grossesse et allaitement : prévenir le médecin de la grossesse.


Pandemrix est un vaccin avec adjuvant, il ne devrait pas être administré durant la grossesse.

Protocole de vaccination
Dès l’âge de 10 ans et chez l’adulte même âgé :
administration d’une dose de 0,5 ml, rappel avec une seconde dose au moins 3 semaines plus tard.

Enfant de 6 mois à 9 ans :
administration d’une dose de 0,25 ml, rappel avec une seconde dose de 0,25 ml au moins 3 semaines plus tard.


Effets indésirables éventuels pouvant survenir avec Pandemrix

Pandemrix peut provoquer des effets indésirables qui ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.
La plupart des effets indésirables sont de nature modérée et de courte durée, comparables à ceux que l’on observe pour la grippe saisonnière

Effets indésirables survenus avec Pandemrix au cours des essais cliniques chez l’adulte, en fonction de leur fréquence.

Effets indésirables très fréquents ( plus de 10% des personnes vaccinées) :
maux de têtes, fatigue, douleur, rougeur, gonflement ou induration au site d’injection, fièvre, douleurs musculaires, douleurs articulaires

Effets indésirables fréquents ( 1 à 10 % des personnes vaccinées) :
chaleur, démangeaison ou bleu au site d’injection, sueurs, frissons, symptômes pseudo-grippaux, gonflement des ganglions du cou, des aisselles ou de l’aine.

Effets indésirables peu fréquents ( 0,1 à 1% des personnes vaccinées) :
picotements ou engourdissements des mains ou des pieds, somnolence, sensations vertigineuses, diarrhées, vomissements, douleurs abdominales, nausées, démangeaisons, éruption cutanée, malaise, insomnie.

Effets indésirables survenus avec le vaccin contre la grippe saisonnière, pouvant également survenir avec Pandemrix :

Effets peu fréquents (0,1 à 1 % des personnes vaccinées) :
réactions cutanées généralisées, y compris urticaire

Effets indésirables rares ( 0,01 à 0,1 % des personnes vaccinées) :
réaction allergique pouvant conduire à une baisse sévère de la pression artérielle pouvant conduire à un choc en l’absence de traitement, convulsions, douleurs sévères pulsatiles ou lancinantes sur le trajet d’un ou plusieurs nerfs, taux anormalement bas de plaquettes pouvant entraîner des saignements ou des bleus.


Effets indésirables très rares ( moins de 0,01 % des personnes vaccinées) :
vascularite ( inflammation des vaisseaux sanguins pouvant entraîner des éruptions cutanées, douleurs articulaires, et problèmes au niveau des reins, troubles neurologiques tel que encéphalomyélite ( inflammation du système nerveux central), névrite ( inflammation des nerfs) et syndrome de Guillain Barré.

Présentation du vaccin Pandemrix
Le vaccin est mélangé avant utilisation ( suspension d’antigène et émulsion d’adjuvant).
Le vaccin mélangé est une émulsion blanchâtre.
Après mélange, le vaccin doit être utilisé dans les 24 heures, et conservé à une température qui ne dépasse pas 25°.


Vaccins sans adjuvants
Les vaccins sans adjuvants ne seront disponibles que mi novembre si l'on se réfère à la note parue le 19 octobre 2009 "Vaccination de la femme enceinte en établissement de santé".

Toute la procédure pour la vaccination contre la grippe A (H1N1)

Les médecins s'interrogent à propos de ce vaccin contre la grippe A (H1N1)

mardi 20 octobre 2009

Se rendre sur son lieu de travail simplement pour donner des directives et organiser le travail : c’est bien travailler !

Ainsi en a décidé la Cour de Cassation dans un arrêt du 25 juin 2009

Un assuré social en arrêt de travail pour maladie n’est pas autorisé à exercer une activité professionnelle : un gérant d’une brasserie, en arrêt de travail, se trouvait sur son lieu de travail pour simplement donner des directives, et non pas effectuer l'ensemble des tâches qu'il effectuait habituellement. Or le contrôleur de la CPAM a surpris l’assuré en train de nettoyer une crêpière...

Selon la Cour de Cassation

En application de l'article L 321-1 du Code de la Sécurité Sociale, les indemnités journalières sont versées aux assurés se trouvant dans l'incapacité physique de travailler et que cette incapacité s'analyse non pas dans l'aptitude à reprendre son ancien emploi mais dans celle d'exercer une activité quelconque.

Selon l’article L. 321-1 du Code de la Sécurité Sociale

"5°) L'octroi d'indemnités journalières à l'assuré qui se trouve dans l'incapacité physique constatée par le médecin traitant, selon les règles définies par l'article L. 162-4-1, de continuer ou de reprendre le travail ; l'incapacité peut être également constatée, dans les mêmes conditions, par la sage-femme dans la limite de sa compétence professionnelle et pour une durée fixée par décret ; toutefois, les arrêts de travail prescrits à l'occasion d'une cure thermale ne donnent pas lieu à indemnité journalière, sauf lorsque la situation de l'intéressé le justifie suivant des conditions fixées par décret. "

Un assuré en arrêt de travail qui bénéficie du versement d'indemnités journalières n'est pas autorisé à exercer un travail, quel qu'il soit.

vendredi 16 octobre 2009

Des indemnités journalières versées par erreur par la Sécurité sociale sont dûes par les héritiers de l'assuré

Pourvoi 08-12873 de la Cour de Cassation, du 9 avril 2009.

Une assurée percevait des indemnités journalières de la caisse de Sécurité sociale de Paris alors qu'elle percevait déjà ces mêmes indemnités journalières de la caisse de Sécurité sociale de Dieppe.

La Cour de Cassation a considéré qu'un organisme social est bien fondé à réclamer à l'héritier d'un assuré le remboursement d'un trop perçu d'indemnités journalières qui avaient été versées par erreur à l'assuré, puisque ce trop perçu constitue une dette de la succession de l'assuré.
«Un héritier, en tant que continuateur de la personne défunte, recueille ses dettes et doit, lorsque des sommes ont été indûment versées, les restituer».

jeudi 15 octobre 2009

Clause de mobilité dans un contrat de travail : jurisprudence

Un salarié peut refuser un changement d'employeur ( sauf s'il s'agit d'un transfert d'entreprise comme le prévoit l'article L. 1224-1 du Code du travail) même si son contrat de travail comporte une clause de mobilité dans la mesure où la mutation concerne une autre société du groupe ou une société qui appartient à la même unité économique et sociale.
Ce point a été rappelé par la Cour de Cassation dans un arrêt du 23 septembre 2009


Article L. 1224-1 du Code du travail


« Lorsque survient une modification dans la situation juridique de l'employeur, notamment par succession, vente, fusion, transformation du fonds, mise en société de l’entreprise, tous les contrats de travail en cours au jour de la modification subsistent entre le nouvel employeur et le personnel de l'entreprise. »


Un changement d'employeur, lorsqu'il n'est pas organisé dans les conditions de l'article L. 122-1 du Code du travail constitue une modification du contrat de travail, il nécessite donc bien l'accord du salarié.
Une jurisprudence du 17 juin 2009 a rappelé ce point.

2 sociétés qui ont le même dirigeant et appartiennent au même groupe, n'autorise pas l'employeur à muter le salarié de l'une à l'autre sans son accord, ouisque le contrat de travail est modifié. Ce point a été rappelé dans un arrêt du 1er avril 2003 de la Cour de Cassation.



Autres jurisprudences à propos de la clause de mobilité.


La mise en oeuvre de la clause de mobilité ne doit pas porter une atteinte injustifiée ou disproportionnée à la vie personnelle et familiale du salarié.

mardi 13 octobre 2009

Les ethers de glycol présents dans les cigarettes électroniques sont sans odeur…mais bien toxiques

Alors que les utilisateurs sont convaincus de n’inhaler que de la vapeur d’eau, les cartouches qui sont placées à l’intérieur font inhaler un mélange chimique composé de nicotine, propylène glycol et autres substances chimiques…

Aucune odeur n’est dégagée par cette combustion, c’est sans doute ce qui rassure faussement l’utilisateur de cette cigarette.
Les cigarettes électroniques fabriquées en acier inoxydable comportent une cartouche qui contient de la nicotine et autres produits chimiques. Elles fonctionnent avec une batterie qu’il faut régulièrement recharger.
Cette batterie permet de vaporiser le mélange chimique liquide contenu dans la cartouche, dont des éthers de glycol, qui sont des solvants mutagènes et toxiques pour la reproduction.
L’utilisateur aspire comme il le ferait avec une vraie cigarette, le voyant lumineux situé à l’autre extrémité de la cigarette s’allume, simulant une combustion. Il se produit un aérosol totalement inodore.
Cet aérosol est inhalé, les éthers de glycol peuventpénétrer par voie pulmonaire dans l’organisme.
Depuis 2007, il est interdit de fumer dans tous les lieux collectifs, dont les lieux de travail.

Mise en garde de l'Afssaps aux utilisateurs de cigarettes électroniques.

Aux États-Unis, la Food and Drug Administration (FDA) met également en garde contre l’utilisation des cigarettes électroniques qui peuvent même augmenter la dépendance à la nicotine. La FDA a interdit l'importation.

Présentée comme une alternative non toxique, la cigarette électronique, ou e cigarette présente des risques graves pour la santé.

lundi 12 octobre 2009

dimanche 11 octobre 2009

Emploi de personnes handicapées : Chat video le 15 octobre


Tous les établissements privés et publics qui emploient au moins 20 salariés doivent employer au moins 6% de travailleurs handicapés, à temps plein ou à temps partiel.
Des chats vidéo sont proposés le 15 octobre 2009, les questions doivent être posées à l'avance.
Les thèmes abordés seront les suivants :
  • obligation d’emploi, mieux comprendre

  • le handicap c’est quoi

  • comment recruter une personne handicapée

  • travailler avec les secteurs protégé et adapté

  • maintien dans l’emploi : évolution du handicap et risque d’inaptitude
Posez vos questions à l’avance

mercredi 7 octobre 2009

Prenez quelques minutes pour donner votre avis aux radiologues

La Société française de radiologie, SFR, lance une « consultation grand public » sur son site internet et invite les patients à donner leur avis aux radiologues, pour améliorer la prise en charge des patients et la relation médecin patient.

Voici quelques unes des questions auxquelles vous pourrez répondre :

  • avez-vous déjà rencontré le médecin radiologue après votre examen ?


  • souhaitez-vous rencontrer systématiquement le radiologue après l’examen ?


  • les explications données par le médecin étaient-elles satisfaisantes


  • est-ce que le médecin prescripteur de l’examen radiologique vous a suffisamment expliqué le but de l’examen

Le questionnaire est anonyme, il suffit de donner son email pour recevoir les résultats de l’enquête

Participer à l’enquête des radiologues

mardi 6 octobre 2009

Dans quels lieux faut-il installer un défibrillateur automatisé externe ?


Dans les lieux où un arrêt circulatoire est susceptible de survenir au moins une fois tous les 2 ans, également sur un site qui reçoit plus de 250 adultes de plus de 50 ans tous les jours.
Le comité français de réanimation cardio-pulmonaire, CFRC, propose également d'autres critères.

lundi 5 octobre 2009

Licenciement d’un travailleur handicapé : la durée du préavis est doublée

Le seul fait d’être travailleur handicapé ouvre bien droit au doublement de la durée du préavis, et donc au doublement de l’indemnité de préavis même si l’entreprise qui emploie le salarié n’est pas assujettie à l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés.

Les entreprises de plus de 20 salariés doivent employer au moins 6% de travailleurs handicapés

Article L. 5212-1 du Code du travail
"Les dispositions du présent chapitre s'appliquent à tout employeur, occupant vingt salariés et plus, y compris les établissements publics industriels et commerciaux."
Article L5212-2 du Code du travail
"Tout employeur emploie, dans la proportion de 6 % de l'effectif total de ses salariés, à temps plein ou à temps partiel, des travailleurs handicapés, mutilés de guerre et assimilés, mentionnés à l'Article L5212-13."

Doublement de la durée du préavis lors du licenciement d’un travailleur handicapé


Article L. 5213-9 du Code du travail
"En cas de licenciement, la durée du préavis déterminée en application de l'Article L1234-1 est doublée pour les bénéficiaires du chapitre II, sans toutefois que cette mesure puisse avoir pour effet de porter au-delà de trois mois la durée de ce préavis.
Toutefois, ces dispositions ne sont pas applicables lorsque les conventions ou accords collectifs de travail ou, à défaut, les usages prévoient un préavis d'une durée au moins égale à trois mois."

Jurisprudence de juin 2009

Ce doublement de la durée du préavis est valable dans toutes les entreprises, y compris dans les entreprises de moins de 20 salariés qui n’ont pas l’obligation de respecter un quota d’embauche de travailleurs handicapés prévu par l’article L. 323-1 du Code du travail

Ce point a été rappelé par la Cour de cassation dans
l’arrêt n° 08-40666 du 4 juin 2009

"ALORS QUE le salarié peut prétendre au doublement de l'indemnité de préavis lorsque la qualité de travailleur handicapé lui a été reconnue avant la date de son licenciement, peu important que l'entreprise ne soit pas soumise à l'obligation d'emploi de salariés handicapés ; qu'en se fondant sur la circonstance que l'employeur employait moins de 20 salariés et n'avait pas pour obligation de respecter le quota d'embauche de travailleurs handicapés prévu par l'article L. 323-1 du code du travail pour décider que Monsieur X... ne pouvait prétendre au doublement de son indemnité de préavis, quand elle constatait qu'il avait été embauché en qualité de travailleur handicapé, la cour d'appel a violé l'article L. 323-7 du code du travail (ancien), devenu L. 5213-9 du code du travail (nouveau)."

Le travailleur handicapé

vendredi 2 octobre 2009

Grippe A (H1N1) : des consignes pour les parents d’enfants de moins de 3 ans

Les enfants de moins de 1 an risquent davantage d’avoir une complication de la grippe que les enfants âgés de plus de 1 an.

Que faire face à un enfant qui a de la fièvre ?
Vérifier la température avec un thermomètre .
Chez un enfant de moins de 6 mois, la fièvre doit déclencher une consultation médicale,
au delà de 6 mois, il faut temporiser, la fièvre fait partie des moyens mis en œuvre par l’organisme pour lutter contre les infections.

Pour améliorer le confort de l’enfant
Le faire boire souvent,
ne pas surchauffer l’habitation,
enlever les couvertures, les vêtements superflus.
Les bains conseillés jusqu’à récemment semblent finalement avoir peu d’intérêt et augmenter l’inconfort de l’enfant.

Certains enfants de moins de 6 mois sont plus exposés au risque de grippe grave
enfant prématuré,
ou enfant qui présente une maladie cardiaque, une maladie immunitaire, une maladie pulmonaire, une maladie neurologique, une maladie neuromusculaire ou une affection de longue durée.

L'intégralité du document peut être téléchargé
"consignes du Ministère pour les parents d'enfant de moins de 3 ans"