Blog du site www.atousante.com

Le blog du site AtouSante propose des informations en santé, droit du travail, droit social, droit disciplinaire et des actualités à propos des nouvelles technologies dans le monde du travail

mardi 17 novembre 2009

Quelle contraception pour une femme qui a présenté un cancer du sein ?

42 000 nouveaux cas de cancer du sein surviennent chaque année en France, peut-être en raison du dépistage qui s’est intensifié ?
Une contraception non hormonale doit être privilégiée chez une femme qui a été victime d’un cancer du sein : Un stérilet au cuivre ( DIU, dispositif intra-utérin), une stérilisation tubaire sont des méthodes contraceptives autorisées.

Une contraception progestative est-elle permise ?
Les résultats sont contradictoires, il n'existe pas d'études randomisées chez les femmes aux antécédents de cancer du sein.
Donc à priori tous les macroprogestatifs sont contre-indiqués.

Pour les microprogestatifs : implant, DIU
Il existe un risque de dystrophie ovarienne avec hyperoestrogénie (Il s'agit peut-être du rôle direct du progestatif ?) par conséquent tous sont contre-indiqués.
Mirena, dispositif intra utérin au levonorgestrel ne semble pas augmenter le risque de cancer du sein mais il y a très peu de données solides dans la littérature, par conséquent ces dispositifs intra-utérins sont également contre-indiqués chez une femme qui a été traitée pour un cancer du sein.


Chez une femme aux antécédents de cancer du sein, il faut préconiser une contraception non hormonale.
Si ce n'est pas possible, il faut discuter après 5 ans de rémission uniquement dans le cadre d'un entretien multidisciplinaire pour instaurer une contraception progestative.