Blog du site www.atousante.com

Le blog du site AtouSante propose des informations en santé, droit du travail, droit social, droit disciplinaire et des actualités à propos des nouvelles technologies dans le monde du travail

lundi 23 août 2010

Cariste d’entrepôt : nouveautés apportées par l’arrêté du 25 juin 2010

L’autorisation de conduite d'engin à conducteur porté est donnée par l'employeur à tout cariste ayant suivi une formation adaptée et déclaré apte après avis médical, conformément au décret n° 98-1084 du 2 décembre 1998.
Pour l'utilisation d'engins de manutention à conducteur porté, la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAM-TS) recommande la détention du CACES (recommandation R-389).

Différents textes règlementent la conduite des chariots élévateurs, l’arrêté du 25 juin 2010 a modifié l'arrêté du 7 juillet 2006 relatif au titre professionnel de cariste d'entrepôt.

Conformément au nouvel article créé par l’arrêté de juin 2010, les candidats doivent fournir les documents suivants pour s’inscrire à une session de validation pour conduire des chariots automoteurs de manutention à conducteur portée de catégorie 3 à 5 :



  • Une attestation d'aptitude médicale datant de moins de un an,

  • pour les candidats issus d'un parcours de formation,
    une attestation de formation justifiant d'un minimum de 30 heures de conduite sur les chariots de manutention à conducteur porté,

  • pour les candidats à la validation des acquis de l'expérience,
    les attestations de formation à la conduite des engins de manutention à conducteur porté établies par leurs employeurs.

L’arrêté du 25 juin 2010 propose un résumé du référentiel d'emploi pour le cariste d’entrepôt :
« Sur une zone d'entreposage ou dans un entrepôt, le (la) cariste d'entrepôt effectue le stockage et le déstockage des unités de manutention (palettes, caisses...) à l'aide de chariots automoteurs de manutention à conducteur porté de catégories 3 et 5.
Ces opérations visent à préserver et ranger les marchandises et à les mettre à disposition d'autres utilisateurs.
Il s'assure que l'engin est approprié aux marchandises à manipuler et effectue les contrôles et la maintenance de premier niveau des engins qu'il conduit.
Il réalise efficacement les opérations de déplacement, de rangement et de chargement de véhicules
.
Une partie de ses activités s'effectue en travaillant en relais avec d'autres opérateurs de la zone (autres caristes d'entrepôts, préparateurs de commandes, manutentionnaires, réceptionnaires...).
Il (elle) enregistre les opérations effectuées dans le système d'information prévu.
Le (la) cariste d'entrepôt travaille généralement en équipe sur une zone d'évolution délimitée. Il (elle) travaille sous la responsabilité d'un chef d'équipe qui lui donne les instructions relatives aux opérations à réaliser ainsi que les consignes de réalisation.
Il (elle) peut être soumis à des niveaux sonores importants, à des poussières ou des températures négatives.
Il (elle) travaille généralement en équipe, le plus souvent en horaire posté, avec une amplitude quotidienne qui peut être adaptée à la charge de travail.
L'emploi suppose une attention particulière aux règles de sécurité relatives à la circulation et à la manutention des charges, souvent pondéreuses.
»



L’arrêté du 25 juin décrit la certification du cariste :
« Réaliser et valider les opérations de stockage et déstockage en conduisant en sécurité des chariots automoteurs de manutention à conducteur porté de catégories 3 et 5.
Vérifier l'adéquation du chariot à l'opération de manutention envisagée.
Réaliser les opérations de vérification et de maintenance de premier niveau sur des chariots de manutention industrielle de catégories 3 et 5, et alerter en cas d'anomalie.
Réaliser efficacement seul et en relais les opérations de manutention avec un chariot de catégorie 3 dans le respect des règles de qualité et de sécurité.
Réaliser efficacement seul et en relais les opérations de manutention avec un chariot de catégorie 5 dans le respect des règles de qualité et de sécurité.
Rechercher les informations et saisir les données relatives aux opérations dans le système informatique.
Repérer et signaler les anomalies sur les produits, les supports de charges, les espaces de stockage et lors des opérations de réception et d'expédition. »