Blog du site www.atousante.com

Le blog du site AtouSante propose des informations en santé, droit du travail, droit social, droit disciplinaire et des actualités à propos des nouvelles technologies dans le monde du travail

mardi 8 décembre 2009

Quelles sont les conditions requises pour bénéficier d'une chirurgie de l'obésité, chirurgie bariatrique ?

Selon la Haute Autorité de Santé, cette chirurgie, dans la mesure où elle est associée à une modification des comportements alimentaires, à une activité physique renforcée, est efficace sur la perte de poids.
Des études récentes ont même démontré une diminution de risque de cancer chez des patients ayant bénéficié d’une chirurgie de l’obésité.
La haute Autorité de santé a rédigé un document pour les médecins traitants.

L'obésité est définie par un IMC > 30 kg/m2
6 conditions sont requises pour bénéficier d'une chirurgie de l'obésité

  • IMC > 40 kg/m2
  • ou IMC > 35 kg/m2 avec une autre pathologie susceptible d'être améliorée après la chirurgie : hypertension, apnée du sommeil, , diabète de type 2, maladies ostéo-articulaires invalidantes, etc.
  • Le patient doit être bien informé, la HAS a édité une brochure pour les patients.
  • Evaluation, prise en charge préopératoire pluridisciplinaire pendant plusieurs mois .
  • Il faut que le patient comprenne la nécessité et accepte un suivi médical et chirurgical durant toute sa vie.
  • Le risque opératoire doit être acceptable.

Contre-indications à une chirurgie de l’obésité

  • Troubles mentaux sévères.
  • Troubles sévères et non stabilisés du comportement alimentaire.
  • Dépendance à l’alcool, à d’autres substances psychoactives.
  • Maladies qui mettent en jeu le pronostic vital.
  • Contre-indications à l’anesthésie générale.
  • Absence de prise en charge médicale avant l’intervention, vraisemblable incapacité du patient à participer à un suivi médical durant toute sa vie.

Un patient opéré doit être suivi toute sa vie

  • Evaluer la perte de poids.
  • Certains symptômes doivent alerter : accélération du rythme cardiaque, difficultés pour respirer, confusion, fièvre , douleurs abdominales, vomissements, qui évoquent un complication du montage chirurgical.
  • Dépister les carences en vitamines, nutriments.
  • Poursuivre l’éducation du patient : alimentation, activité physique.
  • Evaluer la nécessité d’un suivi psychologique, psychiatrique.
  • La chirurgie réparatrice peut être envisagée 12 à 18 mois après la chirurgie bariatrique.
  • Une contraception est recommandée durant les 12 à 18 mois qui suivent l’intervention.

Excellent site d’un chirurgien sur la chirurgie de l’obésité

Site de la Société française et francophone de chirurgie de l’obésité et des maladies métaboliques