Blog du site www.atousante.com

Le blog du site AtouSante propose des informations en santé, droit du travail, droit social, droit disciplinaire et des actualités à propos des nouvelles technologies dans le monde du travail

samedi 18 juillet 2009

Immunisation contre le virus de la grippe A (H1N1)


Le virus à l'origine de l'épidémie de grippe qui sévit actuellement présente une similitude avec celui de la grippe espagnole, qui a débuté en 1917 par une grippe relativement bénigne, et s'est manifestée sous une forme beaucoup plus sévère en 1918. Certains redoutent que le virus de la grippe A qui sévit actuellement ne devienne plus virulent à l'automne.

Le virus de la grippe A (H1N1)

Ce virus résulte de la combinaison du virus humain, porcin et aviaire, il a une similitude avec le virus de la grippe espagnole, survenue en 1917.
Ce virus a persisté dans la population jusque dans les années 50.
Par conséquent, les personnes nées avant 1960 ont probablement une immunité persistante, ce qui explique les atteintes actuellement observées chez les sujets jeunes.
Le virus A H1N1 persiste plusieurs heures sur un milieu inerte.

Mise en production du vaccin contre le virus de la grippe A (H1N1)

Le 13 juillet 2009, l'OMS a donné le feu vert pour la mise en production d'un vaccin contre la grippe A (H1N1).
Les laboratoires pharmaceutique ne sont qu'au premier stade de développement du vaccin. Les essais cliniques demanderont plusieurs mois.


  • Les spécialistes en immunologie annoncent qu'un délai de 5 mois est indispensable et incompressible pour produire ce vaccin.
    Un délai de 12 mois sera nécessaire pour vacciner la population mondiale.

  • Le vaccin se présentera sous la forme d'un flacon de poudre, à diluer dans un adjuvant afin de reconstituer 10 doses, ceci afin de tenir les délais de fabrication.

  • Le vaccin contre la grippe A (H1N1) nécessitera 2 injections à 3 semaines d'intervalle.

  • Le vaccin étant très immunogène, des réactions locales importantes pourront survenir.

  • Les personnes à risque et les professionnels de santé devraient être vaccinées en priorité.
    Sauf nouveau décret, la vaccination sera simplement recommandée, mais non obligatoire chez les professionnels de santé.

  • Les enfants de moins de 9 ans ne seront pas vaccinés,
    l'adjuvant pour ce vaccin étant très puissant, on redoute une autoimmunisation .

  • L'Etat étant prescripteur du vaccin, c'est lui qui couvrira les risques liés à la vaccination.

Se contaminer volontairement actuellement alors que le virus est encore bénin ?

En Grande Bretagne, certains réalisent des « flu parties », aux Usa, ce sont des « swine flu parties » qui se donnent pour objectif de réunir au cours d'une même soirée et dans un même lieu des personnes atteintes par la grippe A (H1N1) et des personnes saines qui souhaitent volontairement être contaminées par le virus, alors qu'il est encore bénin, afin d'acquérir une immunité vis à vis de ce virus.

La grippe A est actuellement relativement bénigne, elle pourrait être plus sévère à l'automne.
En 1917, la première vague de grippe était bénigne, c'est lors de la 2ème vague de grippe en 1918 que l'épidémie était sévère et a provoqué de nombreux décès. Les personnes qui avaient contracté la forme bénigne, avaient ensuite été relativement protégées contre la forme plus sévère.

Avis du CDC, Centers for disease control and prevention sur les swine flu parties
Traduction de l'avis du CDC
"Les « swine flu parties » sont des rassemblements au cours desquels des gens ont un contact rapproché avec une personne atteinte de la grippe A (H1N1) afin d’être infectés à leur tour par le virus. Le but de ces réunions est d’être infecté par une forme peu virulente du virus dans l’espoir de développer une immunité naturelle pour le virus de la grippe A (H1N1) qui risque de se propager plus tard et sous une forme bien plus virulente.

Les « swine flu parties » ne sont pas une manière sécurisée et efficace de se protéger contre la grippe A (H1N1) dans le futur. Si la maladie développée au cours de l’actuelle pandémie de grippe A (H1N1) a été peu sévère pour beaucoup de gens, elle a été fatale pour d’autres.
Il n’y a aucun moyen de prédire avec certitude quels seront les effets de cette maladie sur un individu intentionnellement infecté par une personne propageant le virus.
Le CDC recommande aux personnes atteintes de grippe A (H1N1) d’éviter, autant que possible, tout contact avec les autres. Elles devraient rester chez elles, éviter le travail et l’école pendant 7 jours après la déclaration de la maladie ou au moins jusqu’à 24 heures après que les symptômes ont disparu."